Bébés zéro déchets

Publié le par Cap 21 Auvergne

ré-édition de l'article du mercredi 09 Mars 2005, publié alors sur le blog jumelé Rhône Alpes & Auvergne.
ATTENTION : les prix ne sont pas réactualisés!

Notre mouvement, Cap21, préconise le ZERO DECHETS comme choix de société. Aussi semble-t-il important de faire connaître les alternatives au « 100% jetable » lorsqu’elles existent.

C’est en faisant nos premiers pas dans la parentalité que ma compagne et moi avons découvert qu’un Bébé en 2005 en France est un très gros producteur de déchets !!!

Un chapitre croustillant du déchet dans la puériculture concerne les couches. Jusqu’à l’âge de la propreté, situé en moyenne à 30 mois (2 ans et demi), le bébé sera changé 5 fois par jour pendant 912 jours… Chaque enfant est donc changé 4500 fois depuis sa naissance jusqu’à la propreté.
Dans la société de sur-consommation actuelle, on utilise les couches jetables dont certaines sont suspectées d’être toxiques (présence de TBT). En jetant 4500 fois la couche de bébé, nous générons tout de même 1200 kilos de déchets… Nous qui sommes des adultes, nous produisons déjà 400 kilos par an. Le bébé, rien qu’avec ses couches jetables, produit 500 kilos d’ordures par an!

Nous avons recherché d’autres solutions. Les enseignes dites « spécialistes » nous ont répondu qu’il n’existe rien que d’autre que les couches jetables à part les langes de nos mères et grands-mères. Ces « spécialistes » sont Natalys, Bébé 9, Aubert, Autour de Bébé, New baby.

Sur Internet, nous avons découvert l’existence de couches lavables nouvelle génération, elles existent depuis 4 ou 5 ans. Elles se présentent comme les couches jetables (avec les « petits élastiques là », les velcros ou les pressions ici et tout et tout…). Elles sont fabriquées essentiellement en Autriche, en Grande Bretagne et en Allemagne. Les états-uniens aussi en proposent quelques unes. Sur une quinzaine de marques, une seule est française et apparemment encore jeune au vu de son maigre catalogue…

Intrigués, nous avons commandé un lot pour fait l’essai … Et bien ça marche fort bien. C’est simple d’usage, ça se lave facilement à la main ou à la machine. La plupart des couches lavables sont faites avec des matières naturelles (100% coton ou laine bio) parfois complétées de polyester ou de polaire. Bref…
Nous en sommes satisfaits :
- c’est bon pour l’enfant (hypo allergique pour la peau et ça ne contient pas de plastiques)
- ça produit ZERO DECHETS puisque les couches se lavent et que les popos du bébé partent dans les toilettes,
- et en plus ça permet des économies conséquentes par rapport aux couches jetables (de 100 à 600 euros dès le premier bébé, et on peut les ré-utiliser pour les deux enfants suivants)

PROJECTION NATIONALE… POUR VOIR

Il y a environ 650.00 naissance par an, donc la population française de moins de deux ans et demi est d’environ 2,5 x 650.000, soit 1million 625.000 bébés. A raison de 500 kilos de couches jetées par bébé et par an, ça représente :
1.625.000 x 500 = 812.500.000 kilos ou encore 812.500 tonnes par an!!!

Dans une stratégie ZERO DECHETS, le chapitre Couches de Bébé permettrait d’éviter chaque année 812.500 tonnes de déchets !!! Soit, chaque année l’équivalent de 80 Tours Eiffel (10.000 tonnes) ou trois viaducs de Millau (290.000 tonnes)!
Si en plus on se souvient que le retraitement d’une tonne de déchets ordinaires est facturée entre 15 et 50 euros… l’économie d’impôts est de 12 à 40 millions d’euros !
Alors à quand des mesures incitatives pour les couches hi-tech ?

Si les politiques prennent quelques mesures d’information et d’incitation, les bébés ZERO DECHETS c’est possible dès aujourd’hui… … Et avec plus d’un million et demi de bébés… pardon : un million et demi de « clients », il y a certainement quelques emplois DURABLES à la clef.

Alexis MONJAUZE
Délégué CAP 21 Haute-Loire (mars 2005)





Plus d'infos à ce sujet, SITES COMMERCIAUX :

Maman nature (revendeur)

Le monde de bébé (renvendeur)

Laudamay (revendeur)

P'tits dessous (fabricant)

Bébés lutins (fabricant haute loire)

Plus d'infos à ce suje, SITES NON LUCRATIFS :

Graine de Vie (Le Puy en Velay)




Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article