Viva el presidente SARKOZY!

Publié le par CAP 21 Auvergne

 

 

 

 

 

Dimanche dernier vers 20 heures j'écoutais avec attention les premières réactions après l'annonce des résultats. Mais surtout, j'attendais le discours de Nicolas SARKOZY.

Et quel discours! D'emblée dans la fonction de chef de l'état, voilà notre homme, encore candidat quelques minutes avant, nous dresser le portrait de "sa" France dans le monde d'aujourd'hui. Je n'ai pu m'empécher d'approuver quasiment tous ses propos, d'accepter tout son projet... Nicolas SARKOZY a ostensiblement pris un angle plus international et plus détaché...

Mais ce qu'il nous a dit sur la réhabilitation du travail, du respect, de l'autorité...  et, plus inattendu, son objectif de lancer l'union de la Méditerrannée, et enfin son idée de faire de la France le pays de l'excellence environementale tout en cherchant à pousser les Etats Unis d'Amérique à revenir dans KYOTO... Ah vraiment! Quel souffle! Quel beau discours....

J'étais conquis, et même baba! Complètement baba. A mon grand étonnement, j'étais fier de mon nouveau président!

J'avais beau me raisonner, il n'y avait rien à faire, c'était plus fort que moi : je ressentais une sorte de satisfaction irrépréhensible, de joie incontenable. Entendre "le nouveau président SARKOZY", jeune, dynamique, volontaire et sentir que la campagne s'achève... tout cela m'apportait un profond et réel contentement... et ceci alors que je n'ai jamais soutenu Nicolas SARKOZY!...

Etonnant, non?

Aujourd'hui, ces moments ont six jours. Et je crois avoir compris d'où venait ce plaisir du résultat qui m'otait tout esprit crtique.

La campagne a été très longue, très intense. Les dernières semaines, tout le monde ne parlait plus que de ça : dans les médias, au travail, dans les rues, sur internet... C'était devenu omnubilant, obsessionel, quasiment le seul objet de nos pensées.

Ca nous a assomés et usés. Peu avant les résultats, l'état de tension et de suspense culminait après des mois et des mois de campagne...

Puis d'un coup : 20 heures. Toute la pression se transforme enfin en un visage et un nom... emportant les incertitudes, les espoirs, les craintes... et le suspense. ET là, à ce moment précis, je suis certain qu'une hormone est sécrétée, une hormone du plaisir et de la satisfaction, une hormone du soulagement. Elle nous libère enfin... et c'est ceci que nous ressentons sans doute plus ou moins, une forme d'étât de grâce de partager enfin le même nouveau président.

Un sujet d'étude sans doute classique pour Sébastien BOHLER, chroniqueur d'ARRET SUR IMAGES spécialiste du cerveau...

 

 

Alexis MONJAUZE

 

Publié dans Billet

Commenter cet article

fossileur 13/05/2007 11:34

ET J AJOUTEil ne pouvait pas en etre autrement que Sarkoelections par un troupeau de VEAUX ou moutons De PANURGE 44 millions d electeurs  des ignares des analphabetes ( ou presque ) des vereux ....s' applique donc en fait la PSYCHOLOGIE DES FOULES  qui est donc 1  Fruste     2 Guerrièremr Sarko   bien conseille ( et sa personnalité propre , la soif de gagner ) était donc le VRAI CHEF  le vrai CAESAR ou NAPOLEON   celui qui peut amener des veaux crever à Waterloo ou Stalingrad   intégré dans le personnage donc l arrogance , avec donc les symboles  du VRAI CHEF   Femme ancienne coco-girl   , jet privé , milliardaires ( comment trouver plus haut  ) et les foules aiment en fait   58 % ne sont pas choqués  ils ont trouvé leur HITLER , leur STALINE , leur PETIT PERE DES PEUPLES leur CONDUCATOR   leur FUHRER   et encore ils ne se prend pas comme avant un Harem des 500 vierges de la ville conquise   BAYROU n etait donc pas ( demonstration mathématique !!!! ) UN  ou LE VRAI CHEF DE 2007   ; trop poli , trop policé  et tous ses comportement n amenaient pas a la victoire ( rappel = GUERRE )   IL A EU TROP PEU DE TEMPS  DE MOYEN  mais le chef est celui qui  ECRASE L ENNEMI  Voilà le problème de la démocratie se rappeler  que le MEILLEUR est en général le PERDANT  !  6 IL NE S AGIT PAS D UN EXAMEN avec calculs de maths par exemple  ( cerveau  = ZONE FRONTALE  reflexion intellectuelle ) mais d'un guidage de troupeau   ( cerveau  ZONE CERVEAU ARCHAIQUE REPTILIEN  MESENCEPHALE zones de Secretions hormonales PRIMAIRES ARCHAIQUES ANCIENNES  de plusieurs millions d'années  hormone peur , défense , sexe etc ... ) 

fossileur 13/05/2007 11:11

1 JE PENSE QU IL Y A DEJA L ADRENALINEHORMONE du STRESS ET D AUTRES ENCORE REMARQUE EXACTEj ai perçu la même chose il y a le soulagement  la fin temporaire de la PEUR ces elections sont hyperstressantes et surtou cette annee c est un SUBSTITUT DE LA GUERRE  PHYSIQUE il faut comprendre celà ( comme foot etc... ) MAIS C EST UNE GUERREet la France est en état de guerre larvé permanent ( confer novembre 2005 ) c est un équivalent de liberation , du 08 mai 45 etc... ( avec deja absence de Sarco) tous les ingredients les gens de mon entourage etaient tres stressés  et la pression permet d amener à voter N IMPORTE COMMENT  CE qui s est produitautre effet , comme la prise d une ville  le VAINQUEUR vous a annoncé :  - qu 'il était généreux magnanime   pas de Genocide les femmes non violées ( et donc même appel à plusieurs CENTAINES DE MILLIONS DE FEMMES BATTUES A VENIR EN FRANCE AVEC ENFANTS  soit 3 à 4 MILLIARDS de personne )  un généreux EXTREME  ABSOLU Pas d egorgement  les Vaincus sont ses amis etc... a vous de croire ensuite à celà  toutr ceci , bien sur , préparé par des SPECIALISTES DE MANIPULATION DES FOULES