Pour la santé et la qualité de vie des habitants, les véhicules diesels sont bannis de Londres

Publié le par CAP 21 Auvergne

Depuis le 4 février 2008, Londres s’est doté d'une Zone à faibles émissions polluantes (Low Emission Zone - LEZ) à destination des poids lourds qui contribuent à la pollution de l'air de la capitale anglaise. Ce plan évolutif, vise à diminuer la pollution en particules induite par les moteurs diesel.

"Malgré des améliorations importantes ces dernières années, la pollution de l’air à Londres est pire que dans toute autre ville du Royaume-Uni et parmi les pires d’Europe. Les émissions dues au trafic sont la cause principale des émissions polluantes à Londres. La Zone à faibles émissions polluantes réduira la pollution liée au trafic en dissuadant les camions, autobus, autocars, minibus et grandes camionnettes à moteur diesel les plus polluants de circuler dans notre ville. Une moindre pollution liée au trafic permettra d’améliorer la santé et la qualité de vie des personnes qui vivent, travaillent ou sont de passage à Londres, en particulier celles qui souffrent de maladies respiratoires ou cardiovasculaires réduisant leurs activités quotidiennes." introduit Ken Livingstone, le Maire de Londres, dans la brochure explicative de Transport for London (responsable du réseau de transports londonien) sur le fonctionnement de cette nouvelle zone de faibles émissions.

Low Emission Zone : un dispositif contre la pollution particulaire générée par les moteurs diesel

La LEZ est conçue pour fonctionner toute l'année et à chaque heure, contrairement à la zone centrale de Londres soumise à la Congestion Charge.
Rappelons que depuis le 17 février 2003, automobiles, poids lourds et camionnettes s'acquittent d'un droit d'entrée compris entre 7 et 10 livres (entre 9,3 et 13,3 euros) pour pouvoir circuler chaque jour de semaine, entre 07h00 et 18h30, dans le centre de Londres.

(lire la suite d 'larticle sur le site Notre-Planete.info)

Commenter cet article