Municipales à SAINT DIDIER en VELAY : Gilles LIEGE pointe l'écart entre les actes et les paroles!

Publié le par CAP 21 Auvergne



Je viens de lire attentivement les propositions, voir les réalisations proposées concernant l’environnement et les actions écologiques, des listes Alain  Romeyer et Michel  Bonnefoy.
Un mot, consternant !

Un des deux candidats suggère  l’amélioration des chemins ruraux !
Veut il parler de celui qui rejoint Four au Poyet , éradiqué par son projet Porcherie avec l’accord de la municipalité, ou de  celui qui part de la Bessonnière  et rejoint le Poyet, impraticable et donnant toute l’ampleur du désastre, sans parler de l’ image déplorable pour les touristes qui se risqueraient d’emprunter ce chemin Balisé.
Ce n’est pas l’idée que j’ai de l’environnement, ni de la valorisation de notre patrimoine.

En ce qui concerne la création d’un parcours Botanique pour revaloriser l’espace Vidal,
je signale à Alain Romeyer et ses colistiers, que ce parcours Botanique existe déjà ! Il a été lorsque j’étais conseiller municipal. Il n’a pas été développé par la municipalité actuelle malgré mes dons de collections d’espèces végétales rares.
Ce projet devait inclure aussi un verger conservatoire, refusé par Michel Bonnefoy et M. Driot pour favoriser un lotissement privé. Du coup, j’ai implanté ce verger à Aurec sur Loire où il fait le bonheur des écoles et des touristes.

Le projet que j’avais proposé au conseil en 1989, outre la réalisation d’une piste d’athlétisme et un déversoir d’orage, devait préserver l’environnement local par la mise en valeur de la zone humide.
Il devait permettre la mise en place d’un parcours botanique de deux kilomètres, avec les conseils de Botanistes dont la faculté de Saint-Etienne et le soutient de l’ONF.
Une partie du projet a été réalisé de 1989 à 2002, dont la piste,  le parcours de cross pour les écoles, un parcours de santé, et l’ébauche d’un parcours Botanique réalisé en partie avec Monsieur Bernard Belin, Professeur et Botaniste réputé, expert de ce dossier.

Pour satisfaire les demandes légitimes des jeunes, deux réalisations ludiques ont été implantées depuis. Cependant, une réflexion plus approfondie sur leurs emplacements aurait éviter l’incohérence des réalisations récentes.
Les uns ont préféré installer des villas sur les abords de cet espace de loisir, en refusant son  agrandissement, qui malgré toutes les critiques lors de sa réalisation, accueille des centaines de familles tous les Week-end.

Je constate sans aucune  polémique qu’il existe un écart entre les actes et les paroles.
Les uns n’ont pas de projet, les autres essaient de s’emparer de ceux en partie des autres.

Gilles LIEGE
Ancien adjoint à l’environnement a Saint Didier en Velay
Ancien Vice Président du Syndicat des 3 Rivières, chargé des questions et projets sur l’environnement, colistier de la liste conduite par M. de FRAISSINETTE pour les municipales des  9 et 16 mars prochain.

Publié dans Cap21 Haute-Loire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article