Alimentation et médecine : la réglementation européenne menace les produits sains (pétition!)

Publié le par CAP 21 Auvergne




Vous utilisez peut-être les produits ou les services issus de l'alimentation bio-dynamique « DEMETER » ou de la médecine anthroposophique « WELEDA».

Quelles que soient vos opinions politiques, philosophiques ou culturelles, vous appréciez leur qualité et l'éthique qui les sous-tend. Ils sont, aujourd'hui, menacés par des contraintes réglementaires européennes de plus en plus restrictives. Partant du principe que tout citoyen européen a droit au respect quant à ses choix en matière d'alimentation, de médication et d'éducation, l'action ELIANT  a lancé un appel à signatures en vue de faire reconnaître l'utilité sociale et la qualité des innovations anthroposophiques dans ces domaines, qui visent à un mode de vie plus respectueux de l'homme et de la nature. Vous pouvez contribuer à cette initiative en signant ici en ligne ou faire connaître et faire signer l'appel de autour de vous en téléchargeant une Déclaration de soutien , la feuille de collecte de signatures.

ELIANT.jpg

Plus de 299 542 signatures ont déjà été récoltées dans 86 pays. Il en faut un million, car c'est à partir d'un million de signatures que l'Union européenne prend en compte les initiatives citoyennes.

Bon nombre de personnalités et d'organismes ont déjà exprimé leur soutien à cette initiative :

Jean-Marie PELT, président de l'Institut Européen d'Écologie, professeur à l'Université de METZ.
«  Il est indispensable que l'Union Européenne reste ouverte à des actions et des initiatives telles que celles d'ELIANT, dans la mesure où elles respectent des règles éthiques strictes, ce qui est le cas. »

Albert JACQUARD, scientifique et essayiste français, généticien, ancien membre du Comité consultatif national  : « L'école, ce lieu où l'on enseigne l'art de la rencontre ». « Je renouvelle mon soutien ! »

Pierre RABHI, écologiste, écrivain, co-auteur avec N. HULOT et W. ZARACHOWICZ de "Graines de possible" - « Un nouveau paradigme mettant honnêtement, sincèrement l'humain et la nature au cœur de nos préoccupations est à construire. Il nécessite absolument de sortir du 'toujours plus' indéfini et de l'économie du superflu pour répondre prioritairement aux nécessités vitales de tous. »


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article