Entretien de N. HULOT avec METRO...

Publié le par CAP 21 Auvergne

Nicolas HULOT n'est pas en vacances...

Depuis son retrait de la course présidentielle, il observe en silence. Il a dit ce lundi à METRO comment il perçoit la campagne depuis un mois et demi...

Résumé de cet entretien...



Depuis la signature de votre pacte écologique, le sujet est un peu...
(il intervient) Retombé, oui.

Oublié ?
Non, je ne pense pas qu´ils ont oublié le pacte(...).   En fait, on a l´impression que ça leur a demandé, de manière inhabituelle, tellement d´efforts [de signer le pacte -NDR] qu´ils s´en tiennent là pour l´instant.
(...) Je vois bien que les thèmes habituels de campagne ont repris le dessus (...)

Vous avez parlé de trou d´air...
Oui, oui, il y a un vrai trou d´air.
(...) Quand on dit que l´impératif écologique est le déterminant majeur, ça devrait se traduire dans un projet politique dont l´écologie serait la colonne vertébrale. On voit bien qu´il y a encore du chemin à faire.(...) Il faut sortir de la logique des partis, de la logique économique dominante (...) on ne se déconditionne pas comme ça.

Vous vous êtes demandé s´ils avaient vraiment compris ce qu´ils avaient signé. ?
Oui, tout à fait. Je pense qu´ils n´ont pas signé à la légère les propositions concrètes, parce qu´ils ont travaillé. Mais
(...) ils se sont dit que ça ne pèse pas lourd. Pour moi (...) ça impose une reconversion et non pas une adaptation. Je pense que si on ne change pas d´état d´esprit, on n´y arrivera pas.

Ca va être ça la suite de votre démarche ?
Oui,
(...) cela mérite qu´on pousse tout le monde dans ses retranchements.

Concrètement, comment allez-vous agir ?

J´ai observé une période d´un mois et demi d´observation (...) Si ce thème était resté central, je serais resté à ma place. Ce thème étant retourné dans l´ombre (...) on va refaire une petite montée en puissance.

Vous suivez de près tout ce qui se dit ?
(...) On a créé un observatoire qui tente d´analyser à la fois les propos et les engagements pris par les candidats. (...) Certains des engagements pris (...) ne figurent pas dans les programmes présidentiels.

Par exemple ?
Sur le vice-premier ministre ou ministre d´Etat, sur l´agriculture biologique... Mais dès qu´on aura des candidats officiels, on commentera tout ça. Avant le 1er avril, nous livrerons nos commentaires, d´une manière factuelle, proposition par proposition, et le 1er avril, d´une manière un peu symbolique, nous organiserons un grand rassemblement sur le parvis du Trocadéro sous le thème Votons pour la planète.

Allez-vous exiger que ce qui manque dans les programmes y soit réintégré ?
(..) si les candidats nous donnent l´occasion de rediscuter avec eux, on le fera ; Mais je les ai suffisamment interpellés.

Vous avez jugé caricatural un discours de Nicolas SARKOZY à Grenoble sur l´écologie...
Pour être très précis, je n´ai pas jugé caricatural son discours. J´ai jugé dix lignes tristement caricaturales. 
(...) Ce n´est pas le moment de retourner à cette querelle stérile. Les modernes, ce sont bien les écologistes, parce qu´on n´est pas civilisé quand on est entrain de brûler sa propre maison.

Y a-t-il eu d´autres propos dans cette campagne qui vous ont déplu ?
Il n´y en pas eu de déplacés à ce point-là. Il y a des débats sous-jacents sur le nucléaire
(...) Je ne suis pas dogmatique sur le nucléaire (...) je ne ferme pas la porte à la quatrième génération, mais (...) le nucléaire ne peut pas se refaire une vertu et une immunité. C´est une énergie potentiellement dangereuse. (...) La priorité, c´est d´avoir un vrai bouquet énergétique. Donc faire baisser la proportion d´énergie d´origine nucléaire et un peu plus d´énergies alternatives et renouvelables.  

A l´époque où votre candidature était envisagée, vous atteigniez 10% ; Que sont-ils devenus selon vous ?
On a eu plus, parce que les deux derniers sondages étaient à 11%   puis à 15-16%. A ce moment-là, BAYROU était encore à 11%. Il faudrait demander à des politologues plus avertis que moi, mais mon sentiment est que c´est allé directement chez BAYROU.
(...) Les gens ont envie de quelque chose de nouveau et ça se rapportait en partie sur moi. Maintenant que cette offre-là et cette hypothèse n´existent plus, j´ai le sentiment que ça s´est rapporté sur François Bayrou.

En revanche, ça n´a pas profité aux candidats écolos...
Non ça n´a pas du tout profité à Dominique VOYNET, mais je ne serais pas surpris qu´elle fasse un meilleur score une fois que sera clarifié le paysage écologique et politique. Je ne peux pas imaginer qu´elle reste à 2%.
(...) Quand Noël MAMERE nous accuse (...) d´avoir nui à la campagne des écologistes politiques, je lui réponds sans esprit polémique qu´il ne faut pas externaliser leurs difficultés. (...) Ils ont un rendez-vous critique qu´ils ne doivent pas esquiver. Parce qu´il y a visiblement une crise. Mais c´est aux VERTS de faire l´analyse.

Mais vous en avez une, vous ?
Je n´ai pas de certitude, mais je pense qu´il y a eu une grande dispersion sur tous les thèmes, et que les grands fondamentaux de l´écologie ont été un peu dilués. Il y a, et c´est un choix respectable, un ancrage à gauche qui, de fait, marginalise puisqu´il positionne sur l´échiquier politique. Les querelles de personnes. A l´inverse, il est plus facile d´emporter l´adhésion quand on n´a pas été au pouvoir.

Quel   est votre agenda ?
Je vais accompagner sans intervenir à tout bout de champ
(...) et faire en sorte qu´il y ait du monde le 1er avril. Après on fera une version du pacte adaptée pour les députés (...) L´idée est (...) de proposer qu´il y ait une délégation au développement durable à l´assemblée nationale. Mais je ne vois pas très bien ce que je pourrais faire de plus, compte tenu que cela fait presque 18 ans qu´à tous les niveaux de la société, de l´élève de CM1 jusqu´au chef de l´Etat, j´ai essayé de convaincre et mobiliser.

Et quels sont vos nouveaux défis ?
Il faudra essayer de déployer une force à un autre niveau et notamment au niveau EUROPEEN. Je vais travailler aux cotés de José-Manuel BARROSO, comme il me l´a demandé. Et je me suis rapproché de Nicholas STERN : on va essayer d´utiliser la complémentarité de nos impacts.



Publié dans Elections 2007

Commenter cet article