Corinne, ça m’a gonflé !

Publié le par CAP 21 Auvergne

 

On range les chaises, les tables. On démonte les chapiteaux, les rampes d’éclairages. Les régionales sont terminées. Bilan : 43% des personnes en âge de voter s’expriment, et la moitié soit 21,5% forment maintenant ce que nous osons appeler « la majorité »…

Comme prévu, le Modem est tout au fond du trou, avec l’UMP. Le PS s’en tire bien, presque miraculeux. Europe Ecologie ne fait pas le plein.

Et nous, CAP 21 on ne sait plus…

Sans attendre l’orientation collégiale de notre mouvement, je peux dire à notre présidente que je me sens mal. A cause de ces dernières semaines.

Les tensions entre les CAP21 avec les instances du Modem sont réelles un peu partout en France. Depuis juin 2009 et la campagne des européennes, il est devenu très clair que François Bayrou a piétiné le challenge et les valeurs que nous portons. La bassesse de ses attaques, son déni systématique dans la difficulté, son alibi du « complot des sondages » et son absence de transparence dans la démocratie interne de son parti laissent peu de doutes… CAP 21 ne peut souscrire à de tels agissements.

Je ne vois pas comment tu pouvais l’ignorer Corinne ?! Tu savais forcément, après les européennes, que nous ne parviendrions pas à travailler avec l’équipe de Bayrou. Avec les sympathisants du Modem, oui. Mais avec l’équipe Bayrou, c’était fini.

C’est la première chose qui me met en rogne : pourquoi avoir attendu si longtemps avant de démissionner ? Qu’espérais-tu ? Nous, nous avons du, sur le terrain, tenir tes consignes : pas d’alliance avec l’A.E.I., pas de rupture avec le Modem… alors qu’on sentait bien, déjà, que c’était cuit ! Au congrès d’Arras, début décembre, Bayrou t’a insultée ; il t’a privée de tribune et de parole. Tu es vice présidente. Tu as animé la commission du programme pendant un an. Une telle attitude à ton égard, et à travers toi au notre, appelait une réponse claire mais moins sournoise : tu devais partir à ce moment-là, c’était la logique. Pourquoi être restée ?

 

Et puis, deuxième incompréhension la semaine dernière quand tu annonces, trois jours après le premier tour, ta démission du Modem. Franchement !!! Partir une fois que tout va mal, qu’on est au plus bas, tu trouves ça classe toi ? Elégant ? Flatteur ?

Corinne, tu nous as mis dans l’embarras… et ça m’a gonflé !

 

Nous verrons fleurir dans les prochains mois nombre de rencontres encore impensables il y a un an : des MEI, des EE, des Verts, des Ex Modem, Ex PC, ex UDF et des CAP21… réunis par la possibilité d’un basculement en 2012.

Je me demande bien où sont mes guides aujourd’hui. Je crois bien que je ne m’en remettrai pas plus à toi qu’aux autres écologistes. Je ferai de mon mieux pour que nous soyons majoritaires en 2012, peu m’importe que ce soit avec toi, avec Cohn Bendit ou quelqu’un d’autre. De toute façon, je saurai démystifier celui ou celle qui représentera les écolos aux présidentielles… grâce à toi Corinne.


Alexis Monjauze
délégué CAP21 Haute Loire



Publié dans Billet

Commenter cet article

jean françois 31/03/2010 10:12



Participez au débat national sur " Quel société économique pour l'avenir de la France"


http://www.esprit-enoch.com/article-participez-aux-debats-quelle-societe-economique-et-sociale-pour-le-futur-de-la-france-47728352.html



Avis d'un simple citoyen (d'ailleurs…) 30/03/2010 09:41


Depuis quelques temps je m'intéresse à CAP 21, par je ne sais quel hasard (lien sur un autre site) je suis tombé sur votre blog et j'y ai mis un commentaire:

http://cap21-auvergne.over-blog.com/article-regionales-en-auvergne-europe-ecologie-fait-semblant-43020981-comments.html#anchorComment
Encore une fois ce que , j'y ai écrit c'est en tant que simple citoyen.
Après cette première visite je suis venu voir la suite de vos aventures…
Quand je lis votre dernier article d'un adhérant visiblement agacé: 
Corinne, ça m’a gonflé !

Je m'aperçois que sont sentiment est assez proche du mien (j'ai été voter) et d'une majorité de Français, qu'ils aient été voter ou non (pour preuve il n'y a qu'a voir le taux d'abstentions).
Je ne peux qu'exprimer un souhait, faites votre propre liste, si vous rapportez quelques sièges tant mieux… sinon, râliez vous au plus offrant en termes de point de votre projet qu'il accepterait
de rajouter à son programme. 
Ce n'est que le souhait d'un simple citoyen… 



jean 27/03/2010 17:04



Tout à fait d"accord avec toi.
Moi, je n'ai pas apprecié son attitude
après les élections.
elle s'est tiré une balle dans le pied.
Dommage, parce qu'elle est honnête.
Comme tu le dis, elle aurait du partir bien
avant les élections, ou bien rester dans la tempête.

Maintenant, elle tient un discours incompréhensible.
elle dit que les gens doivent aller voter, mais,
elle même ne sait pas trop quoi faire.
à suivre,
Alexis président !
Bises à la famille,
Jean.


jean françois 25/03/2010 08:31


Alexis,
En ce qui concerne DLR l'ouverture existe et nombreux ont été ceux qui auraient aimé que Corinne nous rejoigne ou qu'il y est un rapprochement. DLR étant un parti gaulliste, nous ne sommes pas pour
le clivage gauche/droite mais pour un rassemblement républicain allant au-delà ; çà rappelle quelque chose, non ? DLR pour l'instant passe pour un parti de droite, merci les médias, mais il y a un
équilibre qui se fait environ 40 % issu de la gauche et le reste de la droite traditionnelle. Par contre je suis étonné du nombre d'écologiste ou de MODEM nous ayant rejoint ces deux dernières
années. Faut dire que Dupont-Aignan a quand même reçu le premier prix de protection de l'environnement pour sa ville ainsi que la première distinction de 30 millions d'amis pour la protection des
animaux. Notre premier combat n'étant pas la taxe carbonne, c'est un fait, nous la préférons aux frontières style TSVA, d'ailleurs en son temps Georges Fandos défendait avec d'autres cette
proposition dans son approche macro-économique. Nous notre combat se porte avant tout sur la défense de l'Humus et la protection des terres agricoles, un peu dans le concept Pierre Rabhi ou Guillet
de Kokopelli. Nous voulons redonner ces lettres de noblesses à l'agriculture paysanne et environnemetale pour ne pas les mettres en oppositions systématiquement.
De toute façon, je me demande si il faudra attendre jusqu'à 2012, pour voir de nouvelles têtes se lever et engendreer un changement de paradigme. La crise sociale et économique s'annoncent plus
terrible à partir du 2éme semestre de cette année, et Sarko comme l'Europe ne sont pas sur de pouvoir assumer jusqu'au bout. La France n'étant pas mieux placé que la Grèce, malgré ce que l'on veut
nous faire entendre.
J'espère sincèrement que Corinne ne sera pas le nouveau pantin de DCB et EE.
Eva Joly, malgré tout le respect qu'elle inspire est très limité dans son approche éco-écologique, qu'elle a un peu découvert, avouons le, pour les européennes.
Je pense qu'il y aura bientôt un appel à pacte républicain et que CAP 21 y répondra, mais surtout sans tomber dans l'idéologie verte, qui a fait tant de mal à l'écologie ces derniers temps.


Alexis 25/03/2010 08:04


C'est vrai Jean François : j'ai moi aussi le sentiment que nous avons perdu du temps. Que nous faisons du syrplace. Quand je dis nous, je ne parle pas seulement de CAP21 mais de forces de progrès
en général : elles se sont dispersées pour certaines, endormies pour d'autres...
Mais les échéances depuis 3 ans étaient "intermédiaires". ET même si l'UMP s'est pris une rouste aux régionales et le PS une autre aux européennes, c'est pour 2012 qu'il faut être prêts.
AUtre avantage de cette désillusion concernant Corinne, François et les autres : ils ne me la feront plus maintenant. Au fond, j'aimerais qu'une nouvelle tête émerge pour la présidentiuelle.
POurquoi pas Eva JOLY?
ET pour DLR, êtes vous ouverts au dilaogue avec nous? Etes vous dans l'idée d'un rassemblement pour 2012, coopérative, nébuleuse ou autre?