Corinne : confluons vers 2012!

Publié le par CAP 21 Auvergne

Chère Corinne,

Depuis notre première rencontre à Ambérieux en Bugey en 2003, j'ai apporté mon engagement à CAP21 et à toi que j'admire et respecte depuis longtemps.

Malgré mes critiques récentes à ton encontre, ma considération pour toi est intacte : ton courage, la lucidité des positions que tu défends m'inspirent beaucoup d'estime et de désir de joindre mes forces aux tiennes et à d'autres.


Je n'ai pas envie de taire ce qui me tient à coeur parceque tu es notre chef de file. Au contraire : j'essaie de t'expliquer mon point de vue et apporter un regard j'espère complémentaire de ceux dont tu as coutume.

Il me semble que CAP21 doit se transfromer maintenant. Ton destin présidentiel n'a plus de raison d'être : tu as déjà tenté à deux reprises et qu'attendre d'autre que 1 à 2% la prochaine fois? En quoi ça servira l'écologie qu'on te suive dans cette voie?


Le moment où nous sommes, 2010, prépare peut-être un débarquement en masse d'élus écologistes. Une génération de personnes va peut-être se retrouver à légiférer ou diriger des collectivités dès 2012, puis 2013 et 2014.
L'autorité morale dont tu diposes, si elle se joint à d'autre, peut porter haut et loin les couleurs de l'écologie politique.
Tu n'es pas crédible en "candidate de la société civile" comme tu le prétendais il y a 3 ans. Tu es en politique depuis trop longtemps.
Par contre, une Eva Joly représente bien, je crois, ce que les gens attendent : une novice en politique mais avec une notoriété très marquée par son intégrité morale et son combat indéfectible pour la justice. Ce sont aussi nos valeurs. Les tiennes.

Une Eva Joly ne peut pas grand chose seule. Face à un hyper-président comme Sarko, elle serait une hypo-candidate. Mais c'est peut-être bien ce que les français demandent : quelqu'un qui n'occupe pas leur écran de télévision, mais qui sache où elle va, qui soit bien entourée et qui travaille pour le long terme.
S'il y a une Eva Joly aux présidentielles, elle ne pourra pas se passer d'une Corinne, d'un Daniel, d'une Cécile ou d'un Pierre (Juquin). Il lui faudra une équipe hyper compétente, une équipe gouvernementale.

Si dès aujourd'hui tu annonces clairement que CAP21 va confluer, avec d'autres formations, pour former une équipe "gouvernementale" autour d'une candidature unique société civile-écolo, si vous êtes quelques leaders dans cette démarche, alors je crois qu'il y a beaucoup d'espoirs possibles, beaucoup d'énergies qui trouveront un cadre pour se libérer et s'exprimer. Et je crois que ça devient possible pour 2012... Ce que Bayrou a raté de peu en 2007 deviendra possible pour cette candidature là en 2012.

Je garde ma carte à CAP21. Je ne vais pas changer de crèmerie chaque fin de mois, ni brader mon appartenance pour fusionner n'importe comment avec EE ou qui sais-je...
Mais l'étiquette CAP21, franchement, je m'en fiche de plus en plus. Si localement, en Auvergne, il se trouve des gens intelligents capables de converger en dehors de tout accord parisien ou national, et que c'est bon pour les principes que nous défendons, je n'hésiterai pas : j'irai!

Magali m'a demandé de la représenter au congrès à Paris le 29 car elle ne pourra venir. J'essaierai de le faire. J'aimerais que tu réfléchisse à cette hypothèse et sa mise au débat lors du congrès.

Sois certaine de mon amitié et de mon soutien.

Alexis Monjauze

 


Publié dans Billet

Commenter cet article

Philippe Houbert 12/04/2010 09:10



Pourrait on garder ce type de débat pour notre congrès de fin mai ?



Achim 11/04/2010 13:08



+ 1


A Gertz délégué 13



CHALLET pascal 11/04/2010 11:10



Bonjour


 


tout à fait en phase avec toi


 


Pascal