Lettre à tous ces écolos qui n’ont rien compris

Publié le par CAP 21 Auvergne

A force de rentrer dans le jeu du « tout pour la présidentielle » vous allez nous faire rater le coche de 2012.

Regardez Sarkozy, l’hyper-président : même lui n’arrive pas à se passer du parlement. Il a pourtant réduit le pouvoir de l’assemblée et du sénat. Certains disent même que sa réforme de la constitution a délégitimé le travail du parlement.

Et bien même avec tout ça, il ne se passe pas une semaine sans qu’un député de son camp ne lui mette des bâtons dans les roues. Dernièrement encore, Jean Luc WARSMANN (UMP Alsace) a du être désavoué par l’UMP pour éviter que l’assemblée ne vote contre la prolongation de la CADES. Idem avec Michel PIRON (UMP Maine et Loire) qui proposait un amendement pour la suppression du bouclier fiscal…

Conclusion : les forces vives sont au parlement. Même baffoué, il reste le principal lieu de l’expression et de la production démocratique.

Alors de grâce, vous les écolos d'arrière garde, arrêtez de vous battre et de nous saoûler avec le candidat de la présidentielle.

Le véritable enjeu pour 2012 n’est pas la candidate à la présidentielle mais plutôt de nous préparer un gouvernement capable, des ministres complémentaires et un ou une première ministre locomotive.

L’enjeu est aussi : un candidat écolo à la députation dans chaque circonscription de France. Et là, il nous en faut de toutes les couleurs si l’on prétend réunir tous les écolos. Des ex-verts, des EE, des MEI , des GE et des CAP21 (les meilleurs bien sur). Nous, on alignera notre centaine de candidats CAP21 parmi les 577, avec les mêmes proportions d’éligibles que pour nos autres amis écolos.

Alors à ceux qui se demandent encore, « Eva or not Corinne? », je réponds là n’est plus là question. Rattrapez votre retard, venez travailler sur le projet, le gouvernement et les législatives. Là vous contribuerez peut-être à une réussite.

Alexis Monjauze

Publié dans Billet

Commenter cet article

Claude Aubry 27/10/2010 20:23



Hé bien, en voilà une drôle de conception de la vie politique....


Personnellement je ne partage pas cette vue et aux bas calculs électoraux, je préfère la clarté du débat.


Si le combat écologique est important, le combat social l'est tout autant; comment par exemple régler le problème des retraites par le seul critère de l'écologie...?


Et c'est sur le terrain du social que tout va se jouer, c'est par le social que nous fairont progresser la responsabilité civique de nos concitoyens et par la même lui faire prendre conscience
des enjeux écologiques.


Nous devons affirmer nos valeurs de responsabilité, notre conviction envers une économie de marché régulée, encourager l'esprit d'entreprise  quitte à en corriger les excès par
l'intervention de l'Etat.


Tant que les Verts seont les supplétifs du PS, envisager un accord électoral avec eux reviendrait à vendre son âme...


Non personnellement je me refuse à cette compromission


Nous devons débattre entre nous, affirmer nos idées et ensuite les soumettre à nos concitoyens...


C'EST A EUX DE CHOISIR....


Tant pis si le resultat n'est ce que nous pouvons espérer à court terme , le principal est de faire progresser les idées de justice.


Claude AUBRY  militant CAP21  à Pantin (93)