Où en est CAP 21 ... et CAP 21 Auvergne?

Publié le par CAP 21 Auvergne

 

Le congrès national de CAP 21 devait se tenir à l'automne 2012. Les tiraillements internes sont forts depuis que Corinne LEPAGE a, de son propre chef, pris part pour François HOLLANDE à 15 jours des présidentielles. Ce volte-face a pris de court son exécutif et ses militants. Elle a agi seule et suscité une grande réprobation de sa base. Sentait-elle venir l'heure de céder sa présidence : deux mois auparavant, elle avait en effet été mise en minorité lors d'un conseil d'amdinistration... une première dans l'histoire de CAP21.

 

Corinne piquée au vif? Péché d'orgueil que ce ralliement solitaire vers le candidat du PS ? Ou pulsion d'un anti-sarkozysme viscéral?...


En tout cas elle n'a été ni comprise ni suivie. Deux tiers des candidats CAP21 aux législatives se sont ravisés... une hémorragie de vocations et un tournant dans l'histoire du mouvement. En Auvergne, sur 5 candidats prévus, aucun n'a porté les couleurs de CAP21 et un seul est parti mais sans étiquette, Alexis MONJAUZE.

Notre délégué régional, Philippe LE PONT, rend son tablier. Pour le moment sans successeur.

 

Depuis "le coup de Corinne", CAP 21 traverse un désert. Le congrès annuel 2012 devait mettre les choses au clair et, sans doute élire un nouvel exécutif. Prévu en juillet, puis en novembre, il a été fixé ce mois ci pour... le 1er juin 2013 (à Paris).

 

C'est dommage : nous sommes à l'heure de la recomposition. Le MODEM semble enfin mourrir. EELV le suit dans cette voie. Le Parti Radical de Jean Louis BORLOO a rameuté tous les vieux briscards du centre. Ou comment faire du neuf avec du vieux. Bref... il reste toute la place et tout le besoin d'une offre politique renouvellée, qui sache penser à la fois l'environnement, l'emploi et l'économie. A bon entendeur....

 

 

Publié dans Cap21 Auvergne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

bernard yvon 22/09/2013 16:13


Moi qui espèrais tant du Modem, je suis déçu. En effet, il vient de perdre son indépendance en s'unissant à l'Udi. Il se transforme en bouée de sauvetage de l'Ump. Tout ça pour sauver certains de
ses élus (les élections municipales et européénnes arrivent). Il ne reste plus que Cap 21 comme parti indépendant, mais pour combien de temps ?

bernard yvon 05/06/2013 22:51


La création de" Nouvelle écologie démocrate" et de" Rassemblement citoyen" marque encore un peu plus la division des écologistes. Cette façon de procéder démontre une fois de plus leur incapacité
à s'organiser . Ils offrent aux citoyens une image déplorable. En clair, ils deviennent inutiles, parcequ'ils sont inefficaces.


Pauvre France, victime d'ambitieux et d'égoïstes.

gregorang 15/05/2013 08:31


Je vois que la coordination nationale a oublié l'Auvergne...dommage pour nous de rester sur le quai de gare ?...Cap 21 n'est pas bien vivace, cette fin mai sera l'occasion d'évaluer les forces
vives.
Personellement, je ne peux pas soutenir cette liste.
Je trouve le discours de cap21 lénifiant, et pas à la hauteur des enjeux. Je continue à adhérer tant que ça existe, pour le reste, je suis un peu déçu de la carrure des leaders.


Grégory

bernard yvon 06/03/2013 18:29


Bonjour,


Il ne se passe plus grand chose sur le site de Cap 21 Auvergne. Vu le peu de poids politique dans le paysage français, et le nombre d'adhérent plutôt restreint, Cap 21 n'aurait-il pas intérêt à
redevenir un club de réflexion ?

Bernard Yvon 31/01/2013 21:58


Bonsoir,


Le problème n'est pas tant les partis politiques mais plutôt la mentalité de ceux qui sont chargés de les animer. Ils sont obsédés par leur carrière, et la situation du pays passe au second plan.
Ce qui explique les décisions à court terme. Pour diriger la France il faut avoir une vision à 30 ans et plus. Ce qui implique de ne plus avoir de réactions de droite ou de gauche, mais un
engagement durable et solide pour le bien du pays et de ses habitants. Donc ne pas défaire automatiquement ce que l'équipe précédente a mis en place. C'est en cela que la philosophie du Modem me
parait intéressante. Pas d'opposition systématique, mais une réflexion, et une volonté de rassemblement. C'est déjà le début d'une saine évolution.