Régionales en Auvergne : le MODEM encore plus décevant qu'Europe Ecologie

Publié le par CAP21 Auvergne


Résumé des précédents épisodes : de novembre 2009 à janvier 2010, CAP 21 Auvergne a tout fait pour rapprocher écologistes et centristes, espérant donner naissance à une liste commune "verte et orange".
Il s'est avéré que les premiers ne voulaient pas des centristes, les seconds ne voulaient pas des écologistes.

"On ne peut vouloir le bonheur des gens malgré eux"... ce grand addage est encore une fois vérifié... Ils préfèrent leur malheur? Après tout, si ça leur fait plaisir...

Donc Europe Ecologie part de son côté avec les Verts et des personnes dites de "la société civile". Très surs d'eux, ils pensent pouvoir se payer le luxe de se passer des autres, notamment de nous. Dont acte.

Le Mouvement Démocrate part aussi sans nous (pestiférés?), alors que CAP21 est co-fondateur du MODEM,dont acte aussi. Le MODEM Auvergne fait liste commune avec l'Alliance Ecologiste Indépendante (A.E.I. qui regroupe trois formations encore plus petites que nous : le MEI, Génération Ecologie et France en Action) Ben oui!... parceque si les cadres du MODEM expliquent en aparté que "l'écologie est une idée du passé", "une fausse valeur qui ne durera pas" et j'en passe... ils sont quand même bien obligés de capter ces électeurs instables qui se promènent entre centre droit et centre gauche à la recherche d'une lumière ou d'une idée.

Dans la nuit du MODEM, parmi les nébuleuses groupusculaires écologistes, les militants papillons du MODEM naviguent à la bonne franquette. Inquiets? Non... car en fait, les idées, ils les ont eues depuis longtemps, et avant tout le monde.

L'écologie? Ben quoi? Vous croyez peut-être qu'ils nous attendu pour en faire?
La démocratie interne? Ben elle a toujours bien fonctionné, c'est à dire sans trop déranger les états majors parisiens.
Le choix des têtes d'affiche? Ben on reprend les perdants des municipales de 2008 et on recommence.
L'esprit de famille? Tout nouveau parti qui veut se joindre au MODEM sera royalement ignoré tandis que ses adhérents, ses fonds, ses fichiers seront ajoutés dans le pot commun.

C'est peu de dire que nous sommes déçus sur la tournure qu'a pris ce parti depuis 2007.
C'est devenu l'écurie "BAYROU 2012". Puis le troupeau de "BAYROU for ever". Et avec les régionales, on a touché le fond en Auvergne : les baraquements ont disparu, les purs sang et les dresseurs ont été bradés, ne restent que des chevaux de trait et plus personne pour ramasser le crotin.
Remarquez, à l'allure où le pétrole va continuer d'augmenter, les chevaux de trait reviendront peut-être un jour dans nos prairies... Tout espoir n'est donc pas perdu pour les fidèles adhérents du MODEM. Et puis, il leur reste encore 5%.



Nous, CAP21 Auvergne, nous sommes en retrait. Ou plutôt seuls sur la touche il faut bien le reconnaître... On nous dira que c'est facile comme position et on aura raison.
Cette situation ne nous fait pas plaisir. Ce n'était pas notre but et ce n'est pas faute d'avoir accepté les concessions... c'est vraiment faute de synergies.
Europe Ecologie est sûr de son fait, drapée dans son score des européennes.
Le MODEM est désespérant de dysfonctionnements et de querelles de chefaillons.

Il nous reste à nous deux choses : une certaine idée de la moralité en politique. Et puis le désir de rejoindre ceux qui le voudront dans un projet écolo-écono-solidaire.

Dans le documentaire que LCP consacrait ce dimanche à Pierre Mendès France, celui-ci cite Léon Blum "il y a deux genres d'hommes en politique : ceux qui se redisent et ceux qui se contredisent"
Il semble malheureusement qu'ayant perdu son cap, le MODEM se soit rangé dans la deuxième catégorie...


Alexis Monjauze, délégué CAP 21 Haute Loire

Publié dans Régionales 2010

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alexis 12/02/2010 22:50


Je ne vois pas ce qu'il y a d'affligeant M. Vladimir


Vladimir 11/02/2010 22:12


Vous êtes affligeant, c'est tout


Alexis 11/02/2010 11:42


A M VALENTIN

Je salue votre franchise et partage vos propos et votre analyse.
Je crois que le travail n'est jamais fini, les batailles toujours renouvellées... On n'arrive jamais c'est cela qui nous redonne le gpût d'y aller!
Pourquoi vous retirer de la vie politique après avoir compris tout ça ? Après que votre parcours du PR à l'UDF puis au MODEM vous ai apporté ces enseignements qui peuvent être utiles dans la suite
de votre action?

Alexis Monjauze


MOME 10/02/2010 10:44






à Michel Sauvade et Mme Paturel
Je crois que l'on peut maintenant dire qu'il ne vous reste plus à revendiquer, au Modem Auvergne, comme seules idées et
postures, l'immobilisme, l'intrigue, l'inverse d'un fonctionnement démocratique ainsi qu'un un candidat à tout tel que M. Fanget.
Venir dire aux militants de cap 21 qu'il y avait des
possibilités !! il n'y avait comme d'habitude que de l'attentisme de la part de M. Fanget - absolument pas sensibilisé aux problèmes très larges autour de l'écologie, le programme pour les
dernières municipales en témoigne (un programme tout voiture digne des années 70 ou 80).
M. Fanget et le MODEM Auvergne qui l'a suivi, a agi comme d'habitude par calcul sans réelle vision
construite à long terme (une élection suivant et éclipsant l'autre, il reprend son boulier pour additionner des voix): en prenant un peu de ceci ou de cela, je devrais faire tant de %.
J'avais
fait la remarque lors de réunions au modem, il y a de cela au moins deux ans: "où sont les cap 21?", je vois que deux ans plus tard la question n'est pas encore arrivé au cerveau du Modem
Auvergne; la question étant maintenant, y en a t'-il un? 
Je ne vois que des réactions quasi pavloviennes: nier vos manières de faire, qui sont pourtant tellement connues de vos
interlocuteurs ou militants.
Juste une question: combien de militants ont quitté vos rangs depuis 2007, écoeurés par le non respect de l'engagement d'un "mouvement démocrate"? la moitié ou les
deux tiers? 
On peut nier avoir une maladie, mais ce n'est pas crédible lorsque ceux qui vous font face voient les symptômes sur vous. 



VALENTIN 10/02/2010 09:51


bonjour
même si je ne partage pas tout ce que vous avez écrit, je  suis d'accord sur l'essentiel et c'est pourquoi je me suis complétement retiré des élections régionales début octobre.

En effet le MODEM est avant tout un fan club pour François BAYROU pour 2012. Dans ce contexte, l'alliance avec CAP21 m'est apparue comme l'élément le plus intéressant de la vie du MODEM.
CAP21 a une dirigeante remarquable et surtout a réalisé un travail de fond considérable: d'ailleurs il suffit d'aller voir le site national pour s'en convaincre.
L'une des grosses erreurs du MODEM aura été de négliger cet apport de CAP 21 et ne pas entendre les appels de Corinne LEPAGE sur la gouvernance.

En effet, le MODEM63 et le MODEM AUVERGNE sont conçus autour de l'ambition municipale (vaine) de Michel FANGET. Pour sortir de cette impasse, je me suis présenté à des élections internes qui furent
dignes d'une république bananières en matière de fraude.

Ceci étant, la vie politique est organisée autour des modes de scrutins qui poussent au bipartisme et qui laissent désemparés  les citoyens qui sont sur la frontière droite-gauche. J'ai vécu
ceci au parti radical valoisien il y 15 ans, à l'UDF puis au MODEM.
François BAYROU a cru pouvoir sortir de ce bipartisme en organisant un mouvement sur sa personne avec tout ce que ce principe a de fragile et d'égocentrique.
Ce fut une erreur! Il aurait fallu désorganiser ce bipartisme autour d'une idée comme l'écologie et le développement durable.

Mais le bipartisme a la vie dure...

Même si nos chemins se sépareront à l'avenir, je souhaite longue vie à CAP 21.

JP VALENTIN
Conseiller municipal de Clermont-Ferrand