Tous contre l'incinérateur de Clermont-Ferrand

Publié le par CAP 21 Auvergne

 

Le Préfet Stefanini n'est pas plus attaché au projet de l'incinérateur du Valtom qu'au pôle de valorisation Ophrys proposé par Clermont Communauté. Il veut seulement faire respecter la loi, lit-on dans le journal "la Montagne" du 18 juin 2010. La guerre juridique est donc lancée!

A partir de maintenant, les médias vont nous informer sur ce dossier en nous parlant des recours au Tribunal Administratif, des avis du Conseil d'Etat, des dommages-intérêts, de dédits... Tout doucement, chacun prêtera moins attention à cette affaire inextricable et sans fin.

Ne nous laissons pas endormir et revenons individuellement à notre bon sens basique de citoyens :

- Si tu ne veux pas que l'on empoisonne l'air de dioxines, furanes, métaux lourds, acides et autres poussières hautement toxiques, responsables de cancers des tissus mous (cerveau, foie, organes digestifs...) et de perturbations du fonctionnement de la thyroïde, des glandes surrénales et sexuelles,

- Si tu veux que grâce au tri sélectif, nos déchets deviennent des matières premières secondaires, avec à la clef la création de filières éco-industrielles et des emplois en Auvergne,

- Alors participe à la mobilisation CONTRE l'incinérateur!


Magali GOTHON

 

 

 


 

 

 


Publié dans Dossier thématique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Magali 14/07/2010 02:36



Le Président du Conseil Général du Puy de Dôme, Jean-Yves Gouttebel abandonne la révision du plan départemental d’élimination des déchets ménagers (PDEDMA). Cyberbougnat vous explique pourquoi:


http://www.cyberbougnat.net/incinerateur-clermont-ferrand-valtom-revision-plan-dechets-annulation,3848.html



CAP 21 Auvergne 22/06/2010 16:19



@Mr Sauvade


Ophrys n'est pas un Centre d'Enfouissement Technique mais un Pôle de Valorisation. Oui, il faut des CET en attendant que des pôles de valorisation voient le jour. Mais il ne faut surtout pas
créer de gigantesques CET ni qu'ils soient entre les mains de de grosses entreprises privées récalcitrantes au tri sélectif et à la réduction des volumes jetés.


En tant qu'élu d'une petite commune rurale, comme la majorité des représentants du Valtom, vous êtes certainement tenté d'être favorable à l'incinérateur clermontois afin d'éviter un CET près de
chez vous... En soutenant des projets Ophrys, vous n'avez pas de CET, vous préservez l'environnement, la santé de vos petits-enfants et vous créez des emplois. 



Alexandre 21/06/2010 20:14



J'ai appris, ce week-end, la volonté d'un syctom à côté de chez moi de mettre en place la collecte des OM en porte-à-porte avec analyse du volume de déchets rejetés individuellement pour ensuite
surtaxer ceux qui ne jouent pas le jeu.


Et on disait le Haute-Loire conservatrice! Preuve que les choses évoluent... Et dans le bon sens.



Michel SAUVADE, maire de Marsac en Livradois 21/06/2010 18:02



Bonjour,


Je conclus donc de cet article qu'il est préférable de déposer dans les CET capables de les recevoir les déchets du Puy de dôme ; donc, sauf erreur de ma part, au CET du Poyet à Ambert et un
autre, en attendant d'être parvenu à une réduction des volumes jetés ce vers quoi nous devons tous tendre.


Il est parfois dur de passer du rêve à la réalité... et pourtant les politiques doivent porter une part de rêve, j'en conviens.