Législatives : "La Haute-Loire de toutes nos forces", par Gilles LIEGE

Publié le par Gilles LIEGE


Gilles-Cecile.jpg
Gilles LIEGE et Cécile GALLIEN



J'ai eu 58 ans cette semaine. Je suis en pré-retraite de France Télécom, rentré en 1967 aux PTT où, après des concours successifs je suis devenu Technicien.
Début de ma carrière à ST Etienne puis au Puy, puis en 73 à St Didier en Velay où j'étais chargé du suivi des installations téléphoniques et de la vente dans les entreprises locales. C'est pour cette raison que je connais très bien les industriels, qui, je pense me font confiance.
Remarié avec deux filles de mon premier mariage.
Début en politique en 75 au PS, que j'ai quitté en 85 pour les verts Haute-Loire. Ces deux partis, trop dogmatiques, m’ont déçu, incapables de trouver des discours cohérents et dans la modernité.
J'ai rejoint CAP 21 en 2004 grâce à Bruno LANDRIOT avec qui je me suis complètement retrouvé politiquement.
Dernièrement, c'est avec joie que j'ai approuvé l'alliance avec François BAYROU, homme de conviction, droit, positif, ouvert aux dialogues et aux rapprochements.


Pourquoi je rejoins Cécile GALLIEN

Je viens de donner mon accord à Cécile GALLIEN pour les élections législatives des 10 et 17 juin. Si François BAYROU avait appelé à voter pour l'un ou l'autre des deux candidats du 2ème tour de la présidentielle, je ne participerais pas aujourd’hui à cette campagne.

Cécile GALLIEN a été séduite par le projet Espoir porté par François BAYROU. Elle s'est engagée à l'UDF. Elle a mené les réunions sur la 1ère circonscription pour soutenir le candidat à la présidentielle.
Elle croit à la nécessité d'avoir en France un centre indépendant et constructif, composé de personnes nouvelles en politique, de personnes qui seront moteurs pour faire de la France un pays économiquement dynamique, attaché à la solidarité et respectueux de l’environnement.
Très au courant des affaires concernant la gestion des entreprises et des collectivités territoriales, Cécile GALLIEN travaille au service du développement des territoires du Massif Central depuis 12 ans. Elle dirige depuis 1998 la communauté de communes de l'Emblavez.

Cécile est avenante, aime dialoguer, veut être très précise dans son discours. Sûre d'elle, posée et bosseuse, elle ne perd pas le fil de ses pensées. Elle possède la fibre "écolo" ce qui me va bien. Je suis fier d'être son suppléant et de lui apporter mes connaissances au niveau environnement.


Notre PROPOSITION aux gens de HAUTE LOIRE

Notre action portera sur la modernité des entreprises et sur les savoirs faire locaux, sur le bien vivre au pays de la Haute Loire, notamment économique.

Nous voulons soutenir les filières agricoles de qualité, le commerce et l’artisanat durables qui se prêtent à merveille à la topographie et à la géographie de notre Haute-Loire.
Nous voulons aussi encourager les métiers émergeants, ces nouveaux métiers qu’on voit s'inscrire dans notre paysage montagnard (télé travail, nouvelles filières énergétiques, tourisme paysan). Les énergies renouvelables sont au coeur de cette réflexion. L'Auvergne a pris un retard inquiétant en la matière : nous sommes très loin du niveau de Rhône Alpes alors que nous avons des ressources naturelles immenses et inexploitées (bois, soleil, vent, géothermie profonde).

Œuvrer pour que plus de jeunes puissent travailler au pays, après avoir reçu notamment un enseignement à l’extérieur, est un de nos souhaits le plus cher.

Nous sommes nuancés sur le tout répressif, attachons une grande valeur au travail, par l'intégration qu'il permet dans notre société mais aussi pour le pouvoir d'achat qu'il procure. Le partage du travail (35 heures), parce que mal légiféré, a donné les résultats mitigés, voire néfastes, que l'on connaît.

Enfin, nous voulons abolument maintenir et même, lorsque c’est possible, améliorer les services publics indispensables dans nos campagnes : poste, écoles, santé… Pour leur maintien, nous voulons faciliter la vie de ceux qui veulent vivre et travailler enHaute Loire. C’est pourquoi il nous semble important de libérer les initiatives et les porteurs de projets, de mettre à plat les exigences technocratiques et les tracas administratifs, d’accompagner la création d’activités et de favoriser leur implantation.


Voilà le sens que nous voulons donner à notre action pour les cinq années à venir.

Vivre à la campagne en Haute-Loire EST une CHANCE. C’est aussi une RESPONSABILITE, celle de transmettre ce que nous avons reçu.

Notre circonscription est un pays. La Haute-Loire est une partie de la richesse de l’Europe. Les alti-ligériens peuvent surmonter ces défis, pour eux et les générations futures. Cécile s’y emploiera. Je m’y emploierai. Elle est confiante, et je le suis avec elle.


Gilles LIEGE de CAP 21 Haute Loire, suppléant de Cécile GALLIEN


Publié dans Elections 2007

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Philippe T 21/05/2007 15:30

Bon courage pour cette campagne difficille... mais pas impossible!Philippe